Dans les Ehpad, les protocoles sanitaires tardent à s'assouplir malgré la vaccination

·2 min de lecture

Malgré la vaccination largement répandue dans ces établissements, de nombreux Ehpad continuent de restreindre largement les visites des proches de résidents notamment par crainte des procédures judiciaires. "Je suis triste d'avoir une fin de vie comme ça, avec mon mari", raconte Giselle samedi sur Europe 1.

"On se connaît depuis 59 ans et je ne peux le voir qu'une heure par semaine…" Des trémolos dans la voix, Giselle raconte son histoire samedi au micro d'Europe 1. Son mari, Vincent, est résident d'un Ehpad en Bretagne et atteint de la maladie d'Alzeihmer. Depuis le début de la crise sanitaire, elle peine à lui rendre visite. "Je suis triste d'avoir une fin de vie comme ça, avec mon mari", poursuit-elle. Giselle n'est pas seule dans cette situation. Malgré la vaccination contre le Covid-19 accélérée dans les Ehpad, les établissements restent prudents. 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Des tas de protocoles absolument pas en adéquation avec ce que l'on nous dit"

Face à la détresse de leurs proches, de nombreuses familles réclament un assouplissement plus large et effectif des mesures sanitaires. Privé de toute intimité avec son époux, Giselle raconte le voir dépérir semaine après semaine. "Le fait qu'il soit complètement coupé de tout le monde, ça n'a pu faire qu'accélérer le processus." Des témoignages désemparés comme celui-ci, Katell, cofondatrice du collectif Ehpad Famille Bretagne, en reçoit presque tous les jours. "On a lancé le collectif après la mi-mars et j'ai plus de 150 familles qui ont pris contact avec nous", souligne-t-elle.

Leur incompréhension est d'autant plus vive que la majorité des résidents ont donc déjà reçu les deux injections anti-Covid, conformément à la politique vaccinale en faveur des personnes âgées vulnérables. P...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :