Egypte : l'opposant Mohamed El-Baradei pressenti Premier ministre par interim

Francetv info avec AFP
Egypte : l'opposant Mohamed El-Baradei pressenti Premier ministre par interim

Confusion autour de la nomination de Mohamed El-Baradei comme chef du gouvernement égyptien par intérim. Alors qu'elle avait été annoncée, samedi 6 juillet par le mouvement Tamarrod au lendemain d'affrontements qui ont fait une trentaine de morts, la présidence égyptienne a affirmé dans la soirée que le Premier ministre n'avait pas été officiellement nommé. Des négociations sont encore en cours avec des dirigeants du parti salafiste d'Al-Nour pour tenter de les convaincre de se rallier au choix de Mohamed El-Baradei.

La désignation de ce ténor de l'opposition à Mohamed Morsi et ex-chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) apparaît pourtant comme le "choix le plus logique" pour la présidence, qui entend former un gouvernement de transition avant des élections générales à une date non précisée, a indiqué un conseiller du président intérimaire Adly Mansour.


Qui est Mohamed El-Baradei ?

Agé de 71 ans, Mohamed El-Baradei a peu vécu en Egypte, il est connu comme une des figures de proue de la mouvance laïque et libérale. Chargé mardi par l'opposition de la représenter dans la transition politique, il est populaire parmi les militants pro-démocratie pour ses combats contre Hosni Moubarak, puis Mohamed Morsi.

Chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de 1997 à 2009, il est réputé intègre et austère. En 2005, il a reçu le prix Nobel de la Paix pour son travail et celui de l'AIEA contre la prolifération des armes nucléaires.

Son nom circulait avec insistance au Caire depuis que l'armée a renversé le président islamiste Mohamed Morsi. S'il devient Premier ministre, il devra s'atteler à relever une économie en lambeaux et rétablir la paix civile et la sécurité. La feuille de route, élaborée par l'armée en coordination avec l'opposition et les principaux dignitaires religieux du pays, prévoit un gouvernement intérimaire "doté de pleins pouvoirs", avant la tenue (...) Lire la suite sur Francetv info

Egypte : une économie sinistrée, l'autre raison de la révolte
Egypte : Mansour, El-Baradei et Al-Sissi, qui est le trio qui a chassé Morsi ?