Egypte : l'époque prédynastique et des premières dynasties

·2 min de lecture

État, écriture, divinités… À la fin du néolithique, et avant même que les premiers pharaons n’aient unifié le pays, les fondements de la civilisation égyptienne sont déjà là.

Cet article est issu du Hors-série de Sciences et Avenir n°197 daté avril-mai 2019.

L'Histoire

ÉPOQUE PRÉDYNASTIQUE (AVANT 3100*)

Dès le quatrième millénaire, les premières cités (Nagada, Hiérakonpolis ou Éléphantine) apparaissent dans la vallée du Nil, au sud du pays. Elles sont gouvernées par une élite qui développe un artisanat raffiné (vases, palettes à fard). En quelques centaines d’années, les peuples du Delta adoptent progressivement la même culture que ceux du Sud.

ÉPOQUE THINITE (3100-2700)

Vers 3100, le roi Narmer - appelé Ménès par les Grecs, et parfois identifié avec un roi nommé Aha - fonde la Ie dynastie, dite thinite, car il est sans doute originaire de This (Haute-Égypte). Pour la première fois, le pharaon règne sur les deux grandes régions du pays, la Haute-Égypte (vallée du Nil) et la Basse-Égypte (delta du fleuve), chacune ayant des divinités et des rites spécifiques. Cette souveraineté sur l’ensemble du territoire est symbolisée par le port de la double couronne. Abydos, où se trouve la nécropole royale, devient la capitale religieuse.

La politique et la religion

Sous la IIe dynastie apparaissent les grandes divinités comme Horus (dieu faucon assimilé au ciel ou au soleil) et Hathor (déesse du ciel et de l’amour), ou encore Min, le dieu de la fertilité et de la fécondité. De petits sanctuaires, essentiellement en brique crue, abritent un culte aux divinités.

A la jonction de la Haute-Egypte et de la Basse-Egypte, Memphis est fondée par Ménès (vraisemblablement Narmer) vers 3100. La cité deviendra le centre politique et économique de l’Égypte. Se met progressivement en place une administration centralisée et structurée qui peut expliquer la longévité (3000 ans !) de la royauté égyptienne.

La figure emblématique

Le roi Scorpion, souverain prédynastique, reste une énigme. On sait seulement que sa tombe, à Abydos, contient les premiers hiéroglyphes attestés. Deux siècles le séparent de Narmer, unificateur du pays.

Les sites et les monuments

Abydos, [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles