EGYPTE. Journée à haut risque après un anniversaire meurtrier

Saura-t-il trouver une issue à la crise ? Après des heurts qui ont fait sept morts et 450 blessés vendredi 25 janvier, le président égyptien Mohamed Morsi a appelé ses compatriotes à "rejeter la violence dans les paroles et dans les actes" et promis que les responsables seraient "traduits en justice", dans des messages postés dans la nuit sur ses comptes Twitter et Facebook.

Mohamed Morsi a toutefois assuré que des policiers figurent parmi les morts, et le ministère de l'Intérieur a revendiqué 95 blessés.

La journée de samedi s'annonce également à hauts risques avec un verdict attendu dans le procès d'un drame du football - plus de 70 morts l'an dernier à Port-Saïd - qui soulève des passions.

L'armée a déployé dans la soirée des hommes et des blindés légers afin de protéger les bâtiments de la police et du gouvernorat local à Suez, à l'entrée sud du canal du même nom et théâtre des plus fortes violences de vendredi, ont indiqué des témoins et des sources de sécurité.

Regain de tension

Le bilan des manifestations de vendredi a en outre été revu à la hausse. Sept personnes sont mortes - six à Suez et une à Ismaïliya, au nord-est du pays - et plus de 450 autres ont été blessées au total dans 12 gouvernorats, selon le ministère de la Santé, qui n'a pas donné de décompte entre manifestants et policiers.

Des affrontements ont en effet eu lieu entre manifestants hostiles au pouvoir islamiste et forces de l'ordre, (...)style="color: #000000;"> Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

EGYPTE. Journée à haut risque après un anniversaire meurtrier
5 morts à Suez après des manifestations contre Morsi
Les graffitis du Caire racontent une révolution inachevée

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.