Effondrement. Un rapport du FMI qui prévoyait dès 2016 le “désastre actuel” du Liban a été censuré

·1 min de lecture

Un audit du Fonds monétaire international effectué en 2016 mettait déjà en lumière les fragilités financières du Liban. Mais à Beyrouth, la banque centrale a obtenu le biffage des passages les plus alarmants de ce rapport, affirme Le Temps. Trois ans avant le début de la crise.

Trois ans avant le déclenchement de la terrible crise économique qui frappe le Liban depuis 2019, un “audit dévastateur” du Fonds monétaire international (FMI) pointait déjà du doigt “l’immense faiblesse financière du Liban”. Mais la banque centrale libanaise et son gouverneur, Riad Salamé, a obtenu de supprimer plusieurs pages de ce rapport, révèle en exclusivité le quotidien suisse Le Temps.

Dès 2016, explique le journal helvétique, les experts de l’institution financière établissent que “le déficit net de la banque centrale, un trou de 4,7 milliards de dollars, représente 10 % du PIB” du pays et soulignent également que “les banques locales n’ont pas les liquidités nécessaires pour faire face à une éventuelle crise”.

À lire aussi: Espoir. Se réveiller du cauchemar libanais

Le chiffre du déficit de la Banque du Liban (BDL) ainsi qu’“un chapitre entier” consacré à la solvabilité des banques ont ainsi disparu du rapport définitif publié en janvier 2017, “sur insistance de la partie libanaise”, estime Le Temps, qui pointe également du doigt la “responsabilité” du FMI dans la crise sans précédent que connaît le Liban. “Faute d’avoir sonné l’alerte”, les experts libanais “ont donné une image tronquée des finances du pays”.

Des informations qui auraient peut-être permis de limiter le drame que vit le Liban depuis août 2020, le pire depuis la guerre civile de 1975 à 1990, avec un taux de pauvreté passé de 28 % à 55 % en un an, 6 millions de Libanais privés d’accès à leur compte en banque, des pénuries de pétrole, de médicaments.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles