Effondrement d'immeubles à Marseille : la fondation Abbé Pierre se porte partie civile

franceinfo
Après l'effrondrement de trois immeubles à Marseille, en novembre dernier, la fondation Abbé Pierre a annoncé mercredi matin sur franceinfo qu'elle se porterait partie civile pour "passer à la vitesse supérieure".

La fondation Abbé Pierre "va se porter civile dans l'information judiciaire contre X qui a été lancée" après l'effondrement de trois immeubles à Marseille, en novembre dernier, a annoncé mercredi matin sur franceinfo son délégué général, Christophe Robert. Le drame avait fait 8 morts.

franceinfo : Qu'est-ce que vous souhaitez aujourd'hui ?

Nous on appelle aujourd'hui le gouvernement à la mise en place d'un grand plan national. On appelle les collectivités territoriales à se mobiliser. Il faut qu'on se fixe des objectifs sur tous les territoires où l'habitat indigne est présent. Il y a un atlas du parc potentiellement indigne. À partir de ça, on peut travailler, mais il faut se fixer des objectifs, développer des moyens conséquents depuis l'Etat pour aider les collectivités locales qui n'arrivent pas à résoudre ce problème. Il faut que les territoires, les départements, les agglomérations, les villes, se dotent de moyens importants avec des compétences pour lutter contre l'habitat indigne. Quand on a mis la loi SRU [relative à la solidarité et au renouvellement urbain] en place, il y a 15 ans, on a réussi à faire construire du logement social dans des villes qui n'en voulaient pas.

>> TRIBUNE. La Fondation Abbé-Pierre appelle à un grand plan (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi