Effectifs réduits dans les ambassades britanniques d'Iran et d'Irak

LONDRES (Reuters) - Les effectifs des ambassades britanniques d'Iran et d'Irak ont été ramenés au minimum après la mort du général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force Al Qods, tué dans la nuit de jeudi à vendredi par un drone américain à Bagdad, rapporte la chaîne Sky News, citant des sources diplomatiques.

Il s'agit d'une mesure de précaution qui n'est fondée sur aucune information précise, poursuit-elle, ajoutant que Rob Macaire et Stephen Hickey, ambassadeurs à Téhéran et à Bagdad, resteraient à leurs postes.

Sans confirmer ces informations, le Foreign office a assuré que les deux ambassades resteraient ouvertes. "La sûreté et la sécurité de notre personnel sont d'une importance capitale et nous procédons régulièrement à des évaluations en la matière", a ajouté un porte-parole.


(Kylie MacLellan et Ismail Shakil, version française Jean-Philippe Lefief)