Edward et Sophie de Wessex : cette décision majeure prise pour leurs enfants

1 / 31

Moulay El Hassan : comment il se prépare à son futur rôle de roi du Maroc

Figures incontournables de la monarchie britannique, Sophie et Edward de Wessex ont pourtant pris une décision qui devrait radicalement changer l'avenir de leurs enfants. Dans le Sunday Times, la belle-fille d'Elizabeth II considère comme "hautement improbable" le fait que ses enfants - Lady Louise Mountbatten-Windsor, 16 ans, et James Mountbatten-Windsor, le vicomte Severn (12 ans) - utilisent leurs titres royaux dans leur vie future. "Nous essayons de les élever en sachant qu'ils devront très certainement travailler pour gagner leur vie", a dévoilé Sophie de Wessex. "C'est pourquoi nous avons décidé de ne pas utiliser les titres royaux. Ils les ont et peuvent décider de les utiliser à partir de 18 ans, mais je pense que ce sera peu probable."

Bien loin du flash des photographes, les Wessex tentent de garantir une vie "normale" à leurs deux adolescents. La famille a ainsi adopté des habitudes simples, comme de longues promenades avec leurs chiens, mais aussi des dîners entre amis. "Je suppose que tout le monde n'a pas des grands-parents habitant dans un château. Mais ce n'est pas où vous allez qui est le plus important, ni qui ils sont. Quand (mes enfants) sont avec la reine, ils sont avec leur grand-mère", poursuit Sophie Rhys-Jones. Son mari et elle, mobilisés pendant la crise sanitaire, sont très présents pour leurs enfants. Avant l'épidémie de coronavirus, Edward emmenait ainsi régulièrement pêcher son fils et faisait beaucoup d'équitation avec sa fille.

Un avenir brillant

Retrouvez cet article sur GALA

Agnès Buzyn lâchée par ses soutiens : cette affiche de campagne fait jaser
PHOTOS - Andrea Casiraghi, Harry, William : les princes charmants du gotha sont aussi de super papas
VIDEO - Yannick Noah vexé de ne pas avoir de court à son nom à Roland Garros ?
Le prince Andrew acculé dans l’affaire Epstein : nouveau rebondissement
VIDEO - Meghan Markle et Harry moqués pour leur coup de comm : cette pique cinglante