Edouard Philippe "porte tout l'échec" du début de quinquennat selon Jacob (LR)

·1 min de lecture
Le président de LR Christian Jacob le 21 janvier 2020 à Paris

Le président des Républicains Christian Jacob s'en est durement pris jeudi à l'ancien Premier ministre Edouard Philippe qui selon lui "nous a amené les Gilets jaunes" et "porte tout l'échec de la première partie du quinquennat d'Emmanuel Macron".

"Je ne peux pas me reconnaître dans Edouard Philippe" qui "s'est sauvé en courant et en nous trahissant" a affirmé M. Jacob lors d'un Facebook live des jeunes LR.

L'ancien Premier ministre, lui-même ex-LR, "fait partie de ceux qui nous ont planté un couteau dans le dos" en décidant de "partir en pleine campagne des législatives pour se faire débaucher, acheter pour un siège, fut-il très illustre, de Matignon", a ajouté M. Jacob.

Pour le président de LR, Edouard Philippe "est celui qui a tout lâché aux voyous, aux casseurs" à Notre-Dame-des-Landes, et qui "a fait augmenter les dépenses publiques plus vite que sous François Hollande".

Sur les retraites, M. Jacob a raillé "trois ans de parlotte pour être incapable de réformer" et sur la crise sanitaire il a déploré la gestion "des masques, des tests, les lits de réanimation...il porte tout cela".

"Edouard Philippe, nous expliquer que c'est le candidat de la droite, j'ai un peu de mal parce qu'il est caution de cela", a-t-il ajouté.

Edouard Philippe est revenu sur le devant de la scène nationale en publiant début avril "Impressions et lignes claires" (ed. Lattes), un récit de son expérience à Matignon, alimentant les spéculations sur le rôle qu'il compte jouer dans la présidentielle de 2022.

cg/etr/cbn