Edouard Philippe annonce qu'il soutiendra Emmanuel Macron en 2022

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Philippe veut que Macron soit réélu en 2022 (Photo: Charles Platiau via Reuters)
Philippe veut que Macron soit réélu en 2022 (Photo: Charles Platiau via Reuters)

POLITIQUE - ”Loyauté et cohérence.” Édouard Philippe a confirmé, ce dimanche 12 septembre, dans l’émission “Sept à Huit”, sur TF1, qu’il soutiendra Emmanuel Macron pour sa réélection en 2022, à travers la création, notamment, d’un nouveau mouvement politique.

“Je pense, j’espère qu’il sera candidat. Et je le soutiendrai”, a ainsi déclaré l’ancien Premier ministre, pour qui “la philosophie qui a été celle du président de la République en 2017, d’audace, de transformation pour éviter les faiblesses de demain” allait “dans le bon sens.”

“Pendant trois ans j’ai été son Premier ministre, je me suis démené pour essayer de mettre en oeuvre les engagements qu’il avait pris devant les Français, je ne vois pas comment aujourd’hui, je pourrais, d’ailleurs je n’en ai aucune envie, dire ’ce n’est pas comme ça qu’il fallait faire”, s’est-t-il justifié, avant d’ajouter: “Mon soutien sera complet.”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Edouard Philippe a également confirmé -ou n’a pas démenti- qu’il allait créer un mouvement, dans l’optique de cette année présidentielle et législative. “Si, comme je l’espère, le Président de la République est élu, il aura besoin de s’appuyer sur une nouvelle majorité. Et moi, je veux participer à la constitution de cette nouvelle majorité, de cette nouvelle offre”, a ainsi expliqué le maire du Havre.

Et d’ajouter: “Je ne demande pas une place, j’ai été Premier ministre, j’ai aimé ça, tout va bien. Ce qui m’intéresserait c’est qu’on réfléchisse à la France qu’on a envie de construire à l’horizon 2025, 2030, à l’horizon 2050.” En passant par 2027?

À voir également sur Le HuffPost: Marine Le Pen, championne des interdictions, dit défendre “les libertés”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles