Edouard Philippe et ses "ambiguïtés" inquiètent : "il essaie de déstabiliser Macron"

·1 min de lecture

L'ancien Premier ministre, Édouard Philippe, pourrait-il battre Emmanuel Macron lors des prochaines élections présidentielles, en 2022 ? En tout cas, l'ancien bras droit du chef de l'État continue d'accroître sa popularité auprès des Français. L’ex-Premier ministre peut aujourd'hui se targuer d'être l'une des personnalités politiques les plus populaires en France. Un bon point pour 2022 ? En tout cas, sa soudaine remontée médiatique inquiète les proches d'Emmanuel Macron. Dans un nouvel article, publié ce dimanche 4 avril, dans le Journal du dimanche, plusieurs politiciens, dont des macronistes, soutiennent que "cette agitation, alliée à une insolente popularité", rendrait certains Marcheurs assez nerveux.

Dans l'article du JDD, on apprend qu'Édouard Philippe a passé beaucoup de temps ces derniers mois avec certains membres des Républicains. Jean-François Copé, Jean-Pierre Raffari,n et même le président des sénateurs LR, Bruno Retailleau, qui pourtant ne porte pas le président dans son cœur. Invité dans L'Heure des Pros en mars dernier, il avait déclaré sur CNews : "La France ne supportera pas un autre quinquennat d’Emmanuel Macron." Une forte inquiétude donc de la part des Marcheurs qui demandent à ce que l'ancien Premier ministre "clarifie sa position" et balaye ces "ambiguïtés". Selon le maire de Vesoul, Alain Chrétien, les éventuelles tentatives d'Édouard Philippe vers la droite sont à regarder de plus près. "C'est plus une épine dans le pied des LR, qu'un caillou dans la (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kate Middleton : cette leçon apprise de Diana, qu'elle applique à la lettre
Ségolène Royal et François Hollande : quelles sont leurs relations aujourd’hui ?
PHOTO - Jalil Lespert : torse nu, tout sourire ! Moment de détente à Malibu, loin de Laeticia
Marc-Olivier Fogiel en dit plus sur ses relations avec Brigitte et Emmanuel Macron
"Emmanuel Macron nous plonge dans l'impasse" : Yannick Jadot enfonce le clou