Édouard Baer revient sur France Inter jusqu'à Noël

Paul Guyonnet
·Journaliste
·2 min de lecture
Édouard Baer, ici lors d'une apparition au micro de RTL en mars dernier, revient sur France Inter à l'occasion du reconfinement.  (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via Getty Images)
Édouard Baer, ici lors d'une apparition au micro de RTL en mars dernier, revient sur France Inter à l'occasion du reconfinement. (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via Getty Images)

MÉDIAS - Enfin une bonne nouvelle pendant ce deuxième confinement. Vendredi 13 novembre, nos confrères du Parisien ont annoncé qu’Édouard Baer relançait son émission “Lumières dans la nuit” sur France Inter, une information confirmée par la radio.

Le programme, qui était diffusé le dimanche soir pendant la saison 2018-19 avant d’être arrêté pour laisser le temps au comédien de mener ses autres projets, changera en revanche de case horaire et découvrira le samedi soir, entre 21 et 23 heures, à partir du 21 novembre prochain. Et ce jusqu’au 19 décembre inclus, soit cinq émissions.

Sans le reconfinement, ce retour était déjà programmé, puisqu’Édouard Baer devait animer le samedi en deuxième partie de soirée une version allégée de son émission depuis les villes où sa pièce de théâtre “Les Élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce” était jouée. Mais la situation sanitaire a donc bouleversé les plans du comédiens, et ceux de la chaîne de radio publique.

Comme lors du premier confinement en somme, puisqu’il avait déjà repris le micro, en semaine cette fois, tant que les Français étaient invités à rester chez eux pour endiguer la propagation du coronavirus. Et au vu du succès populaire et critique de l’émission, il faut croire qu’en période de confinement, Édouard Baer avait bel et bien été une “lumière dans la nuit” pour de nombreux auditeurs.

À voir également sur le HuffPost: Quand Stéphane Bern danse sur un char au Carnaval de Rio

LIRE AUSSI:

Cannes 2019: Edouard Baer n'a pas pu s'empêcher de tacler Netflix

Dans "C à vous", Édouard Baer critique Castaner, "ministre du panpan cucul"

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.