EDITO. Vaccin, relance de l'économie, réveil de l'Union européenne : les raisons d'espérer pour 2021

·1 min de lecture

Bonjour Hervé Gattegno. En ce début d'année, vous faites voeu d'optimisme. Vous voulez dire qu'après la terrible année 2020, 2021 n'aura pas de mal à être meilleure?
C'est encore mieux que cela. De Gaulle disait : "L'optimisme va bien à qui en a les moyens." Je pense que, si on regarde bien la situation de la France aujourd'hui, il y a objectivement plusieurs raisons d'espérer. La première, évidemment, c'est le vaccin. Puisqu'on est en France, il faut râler plutôt que s'extasier, donc ceux qui refusaient qu'on rende la vaccination obligatoire réclament désormais qu'on aille plus vite pour vacciner tout le monde. Mais l'essentiel, c'est d'avoir trouvé un vaccin en à peine un an, ce qui est extraordinaire. Et avec ce vaccin, même si ça prend du temps, on va inverser le rapport de force contre le virus. Le vaccin va faire reculer l'épidémie, mais aussi la peur. Il va nous rendre une partie de notre liberté.

"

Plus on s'approchera de l'immunité collective, plus on retrouvera une vie normale et donc une économie productive

"

Est-ce que la vaccination va suffire à faire redémarrer l'activité, car l'effondrement de l'économie est désormais la menace qui nous guette? 
Le vaccin ne garantit pas en soi le redémarrage de l'économie, mais c'est le préalable. Plus on s'approchera de l'immunité collective, plus on retrouvera une vie normale et donc une économie productive. Parce que si l'activité est à l'arrêt (ou presque), ce n'est pas du fait d'une crise économique. La cause vient de l'é...


Lire la suite sur LeJDD