EDITO - "Trump, c'était le feu, l'embrasement permanent. Biden, c'est de l'eau, plate, sans vague"