EDITO - Retraites: "Macron a ouvert une période de flou dans laquelle tout le monde s'est engouffré"

1 / 2

EDITO - Retraites: "Macron a ouvert une période de flou dans laquelle tout le monde s'est engouffré"

Deux jours avant les annonces d'Édouard Philippe sur la redoutée réforme des retraites, et alors que la grève interprofessionnelle et les manifestations se poursuivent depuis jeudi dernier, le gouvernement tente péniblement d'éteindre l'incendie. Nos éditorialistes politiques analysent la stratégie adoptée par le gouvernement afin de tenir le difficile équilibre visant à la fois à satisfaire une partie des mécontents, tout en gardant l'essence de la réforme envisagée.

Ce lundi, plusieurs voix se sont levées pour dénoncer "un manque de clarté" du gouvernement sur cette réforme. Le porte-parole du Medef Fabrice Le Saché a d'ailleurs reproché à l'exécutif l'absence de mesures claires. C'est, selon lui, ce qui "mobilise les gens, parce qu'ils ne savent pas". Dans une tribune au Monde, des économistes proches d'Emmanuel Macron ont également appelé à davantage de "clarté".

> Christophe Barbier: "Le gouvernement compte sur l'essoufflement du mouvement" 

"Il y a une espère de guerre d'usure. Du côté du gouvernement, on compte sur l'essoufflement du mouvement, et puis on espère que l'opinion se dise mercredi: 'oh eh bien finalement il y a assez de choses rassurantes dans les annonces d'Édouard Philippe, arrêtons cette grève'.

Ils veulent aussi essayer de piéger les syndicats les plus radicaux, en les prenant à leurs propres contradictions. La CGT dit ne pas faire grève pour les cheminots ou les conducteurs de la RATP, mais pour tous...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi