EDITO. Présidentielle 2022 : Zemmour peut bouleverser les rapports de force de la droite à l'extrême-droite

·1 min de lecture

Bonjour Hervé Gattegno. Vous revenez sur l'irruption d'Eric Zemmour dans la campagne présidentielle. Le journaliste du Figaro et de CNews est de plus en plus candidat et un sondage publié samedi le situe à 8% des intentions de vote. Est-ce qu'il peut bousculer la campagne?
La campagne, on ne sait pas encore – il faudra voir s'il réussit à entrer vraiment en lice, c'est-à-dire surtout à réunir les 500 signatures d'élus qui sont nécessaires. Ce qui sûr, c'est qu'il peut bouleverser les rapports de force à l'intérieur d'un espace qui va de la droite à l'extrême-droite. Dans le sondage dont vous parlez, on voit qu'il prend mécaniquement 2% au candidat de droite (quel qu'il soit), 2% à Nicolas Dupont-Aignan et 3% à Marine Le Pen. Donc il affaiblit ces candidats ; il va en plus contribuer à durcir leurs positions, parce que l'essentiel de son discours est fondé sur l'immigration et l'islam, et qu'il cherche à les déborder tous sur leur droite puisqu'il trouve même le RN trop modéré. Donc c'est un candidat qui, à la droite de la droite, favorise la radicalisation et la division.

 

"

Il ne suffit pas d'être une star en librairie pour gagner des élections

"

Les Républicains n'arrivent pas pour l'instant à choisir leur candidat, Marine Le Pen est distancée dans les sondages par Emmanuel Macron ; est-ce qu'Eric Zemmour, avec son profil qui n'est pas celui d'un politique traditionnel, peut avoir une chance dans cette course?
Il a des atouts, il faut le reconnaître. C'est un bon dialectici...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles