EDITO - "Un pays aussi pessimiste que la France peut-il miser aussi longtemps sur un leader qui n'a pas de chance ?"