EDITO - Mixité : "Au fil des années, les grands ensembles sont devenus des lieux de concentration ethnique"