EDITO. Gravitation : la théorie qui dépasse Einstein. Le numéro 900 de Sciences et Avenir - La Recherche chez vos marchands de journaux

·2 min de lecture

900 numéros ! Retrouvez l'édito de ce numéro un peu spécial de Sciences et Avenir - La Recherche, écrit par le rédacteur en chef du mensuel Mathieu Nowak. Le magazine est disponible dans tous les points de vente habituels dès le jeudi 20 janvier 2022, et également en version numérique.

Les lecteurs réguliers de Sciences et Avenir – La Recherche le connaissent sur le bout des doigts, les premiers acheteurs — bienvenue à eux ! — le découvrent peut-être. Voici le portrait de l’Univers tel qu’on l’enseigne aujourd’hui. Le mouvement de tous les astres peut être décrit par l’action d’une seule force, la gravitation. Établie par Isaac Newton au XVIIe siècle, transcendée par Albert Einstein au début du XXe siècle, la loi de la gravitation permet de décrire tout l’Univers. À une "petite" entorse près. Ce que l’on peut en voir ne compte que pour 5 % du contenu du cosmos. Le reste ? Pour 26 %, une énigmatique "matière noire" dont on ne sait à peu près rien, et, enfin, une non moins mystérieuse "énergie noire"

"Toutes ces inconnues, cela devient franchement inélégant"

La première permet d’expliquer pourquoi étoiles et galaxies se déplacent plus vite que ne le prédisent les calculs. La seconde pourquoi l’expansion de l’Univers s’accélère. Avec elles, tout s’explique. Mais "toutes ces inconnues, cela devient franchement inélégant", nous confie Gabriel Chardin, l’un des pionniers français de la recherche de la matière noire (p. 37). Aussi, une fois ce portrait dressé, ne reste-t-il que deux possibilités :

imaginer toutes les expériences possibles pour mettre la main sur ce mystérieux « Univers noir » (lire S. et A. n° 865), ou laisser leur chance à des théories alternatives. Des résultats récents ont ainsi redonné de la vigueur à la théorie MOND, proposée il y a près de quarante ans. Une modification des équations qui nous emmène sur les terrains inexplorés de l’antimatière et de l’antigravité.

Des reportages en Sibérie, en Egypte et en Suisse

Mais ce n’est pas le seul voyage auquel nous vous convions ce mois-ci. Sciences et Avenir – La Recherche est le seul mensuel scientifique francophone à envoyer ses journalistes sur des terrains parfois lointains. En Égypte, explorer une extraordinaire nécropole exploitée durant mille ans. En Sibérie, pour comprendre la plu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles