EDITO - François Mitterrand et Emmanuel Macron, une "audace commune pour forcer le destin"