EDITO. Covid-19 : Macron a bien fait d'être transparent sur sa contamination

·1 min de lecture

Bonjour Hervé Gattegno. Le fait marquant de la semaine politique, pour vous, c'est la contamination d'Emmanuel Macron au Covid-19. C'est l'Elysée qui l'a annoncé et il a promis de donner de ses nouvelles tous les jours. Qu'est-ce qui fait que, pour vous, c'est un progrès important? 
En réalité, c'est une tactique de communication qui aboutit à une avancée démocratique. Emmanuel Macron n'avait pas d'autre choix que d'annoncer son infection – s'il avait cherché à le cacher, c'était le scandale assuré. Mais à partir de là, il a vu monter les critiques sur son imprudence, sur le fait qu'il n'a pas respecté les consignes que le gouvernement impose à tous les Français… C'est aussi pour échapper à ce piège qu'il a choisi cette forme de transparence sur sa maladie. Et pour le coup, il a triplement bien fait. Parce que ça fait de lui un malade ordinaire à défaut d'avoir été un citoyen exemplaire. Parce que ça modernise et ça humanise la communication présidentielle. Et surtout ça rappelle aux Français que, même quand on croit faire tout ce qu'il faut, on est à la merci du virus. Donc c'est une habileté qui a une utilité.

Mais est-ce qu'on a vraiment besoin de connaître tous ces détails sur son état de santé? Est-ce que, en la matière, il faut vraiment passer du secret quasi-total à la transparence absolue?
Disons qu'entre deux maux il faut choisir le moindre. La transparence ne sera jamais absolue – il y a le secret médical qui s'impose aux médecins, et ceux qui soignent le préside...


Lire la suite sur LeJDD