EDITO - "La confiance est moins contagieuse que le virus"