EDITO - "Anne Hidalgo peut se poser en modernisatrice de la gauche"