EDITO : "Quand 3 syndicats portent plainte contre un ministre, c'est qu'ils veulent sa peau"