Edinson Cavani : sa mère s'en mêle et pousse un coup de gueule contre le PSG !

Alors que le départ d’Edinson Cavani au mercato d’hiver semblait sur la bonne voie lundi dernier, la situation s’est enlisée. Pourtant, comme le rapportait le quotidien L’Équipe en début de semaine, Leonardo avait ouvert la porte en annonçant que le matador avait demandé à quitter le club parisien pour l’Atlético de Madrid. De plus, Thomas Tuchel avait admis ne pas savoir si son buteur serait toujours parisien en février. Ce qu’on ne savait pas c’est que l’Atlético avait proposé une offre pour le goleador, jugée trop faible par le directeur sportif brésilien du PSG. Selon les médias uruguayens, les colchoneros étaient prêts à verser 10 millions d’euros pour le buteur quand les dirigeants parisiens en demandaient trois fois plus.

Et Berta Gomez Cavani est montée au créneau

Aux dernières nouvelles Madrid serait monté à 15 millions… Mais en attendant la réponse de QSI (Qatar Sports Investments), c’est carrément la mère d’Edinson qui est montée au créneau. Dans une interview donnée au quotidien sportif madrilène AS, Berta Gomez Cavani est revenue sur la situation de son fils. Tout d’abord elle a tenu à préciser que le PSG avait rejeté trois propositions de l’Atletico. Mais compte tenu de la demande d’Edinson de partir, elle espère que le transfert se fera, au mieux en janvier, sinon cet été. Par ailleurs, la mère du goleador a assuré que l'équipe madrilène était son objectif principal, d’autant plus que cela fait plusieurs années que les dirigeants espagnols et surtout Diego Simeone

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Les vies d'Albert Camus (France 3) : pourquoi il faut regarder ce très beau portrait de l'écrivain
Faites des gosses (France 2) : y aura-t-il une saison 2 ?
Cristiano Ronaldo : piscine XXL sur le toit, spa, suites... son incroyable demeure à 20 000 euros le mètre carré ! (VIDEO)
Emmanuel Macron en Israël : son (mauvais) accent anglais moqué par les internautes qui crient au plagiat de Jacques Chirac (VIDEO)
Jean Paul Gaultier : l'enfant terrible de la mode en 5 dates