EDF et TotalEnergies : deux situations économiques aux antipodes

© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les grandes entreprises tricolores ne sont pas toutes logées à la même enseigne dans ce contexte d'inflation et d'instabilité géopolitique. D'un côté, EDF qui vient d'enregistrer une perte historique  au premier semestre et de l'autre, TotalEnergies qui se prévaut d'un bénéfice de 5,7 milliards d'euros au deuxième trimestre.

 

>> LIRE AUSSITotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à consommer moins d'énergie, dans le JDD

Naturellement, plusieurs explications permettent de faire la lumière sur ces disparités. Le fournisseur d'électricité , qui accuse une perte record de 5,3 milliards d'euros, est durement impacté par le contexte international. Bientôt renationalisée , l'entreprise a été mise à contribution par l'État pour contenir la facture énergétique des Français.

Le bénéfice de TotalEnergies a doublé en un an

Par ailleurs, le groupe pâtit des difficultés rencontrées pour produire du nucléaire. Actuellement 56 réacteurs sont à l'arrêt pour des problèmes de corrosion et 18 autres en maintenance.

A contrario, TotalEnergies semble tirer profit de la conjoncture géopolitique. Dans ce contexte de hausse du prix des hydrocarbures , le groupe vient d'enregistrer un bénéfice de 5,7 milliards d'euros au deuxième trimestre, soit plus du double par rapport à l'année dernière. L'envolée des cours du pétrole et du gaz, essentiellement due à la guerre en Ukraine, a permis cet impressionnant résultat, sans que l'entreprise n'ait besoin de produire plus.

Une remise d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles