EDF : feu vert de l'Autorité des marchés financiers au projet de renationalisation

© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a donné son feu vert mardi au projet de rachat complet de l'énergéticien EDF lancé début octobre par l'Etat français, qui détient déjà 84% du capital de l'entreprise. L'AMF a jugé "conforme" aux règles boursières le projet d'offre publique d'achat (OPA) simplifié, déposé le 4 octobre, indique-t-elle dans un communiqué publié mardi soir. Ce projet prévoit l'acquisition auprès des autres actionnaires des 16% du capital que l'Etat ne détient pas encore, au prix de 12 euros par action.

>> LIRE AUSSIPourquoi le gouvernement veut-il renationaliser EDF ?

 

L'acquisition de ces titres est supposée se dérouler jusqu'au 8 décembre et l'AMF n'a pas évoqué mardi soir de changement de calendrier. Elle compte publier "sa décision motivée dans un délai rapide".

L'État espère obtenir 90% du capital

L'Etat-actionnaire espère obtenir, à la clôture de l'OPA, 90% du capital, seuil à partir duquel une procédure de retrait obligatoire de la Bourse peut être lancée pour récupérer des titres. Le gouvernement avait officialisé mi-juillet sa volonté de contrôler à 100% l'énergéticien français. Pour l'Etat, qui veut construire six réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR, avec une option pour huit autres, cette opération chiffrée à 9,7 milliards d'euros est stratégique et vise aussi à envoyer un signal de confiance aux investisseurs de dette.

EDF connaît des difficultés financières à cause d'un recul record de sa production électrique, conséquence...


Lire la suite sur Europe1