Eden Galindo, des Eagles of Death Metal, s'exprime avant de témoigner au procès du 13-Novembre

Le musicien, qui jouait au Bataclan le soir du drame, raconte au JDD son appréhension à l'approche de son témoignage à la barre, le 10 mai, et revient sur sa lente reconstruction depuis les faits.

"J'ai peur d'y aller. Et pour tout dire je n'ai pas envie d'y aller". Pourtant, Eden Galindo, ex-guitariste du groupe de rock américain Eagles of Death Metal prendra la parole, le 10 mai prochain, à la cour d'assises de Paris. Le musicien va témoigner, au côté de Jess Hughes, actuel chanteur du groupe, lors des nouvelles audiences des parties civiles dans le cadre du procès du 13-Novembre, qui débuteront le 4 mai.

Rare dans la presse depuis le début du processus judiciaire, entamé le 8 septembre 2021, Eden Galindo s'est confié, dans les colonnes de nos confrères du Journal du Dimanche, sur son intervention à venir et sur sa lente reconstruction depuis le soir du drame.

"C'est dur de se replonger dans tout ça. Depuis toutes ces années, je fais tout pour ne pas y penser. Mais écrire [mon témoignage] me ramène aux émotions qui m'ont envahi après les attaques. J'éprouve à nouveau cette sensation étrange à l'intérieur de moi: c'est quelque chose de dégoûtant. Je me sens sale. Pendant des mois, ce sentiment est resté. J'ai pensé que je ne serais plus jamais "OK". J'ai même pensé que j'étais cassé pour toujours", confie-t-il dans l'interview.

"Ce procès va me permettre de tourner une page"

À la barre, le musicien compte raconter "son histoire", "ce qu'il a vu" en plein concert de son groupe, le 13 novembre 2015 au Bataclan. "J'ai vu tous ces regards sur les visages en face de moi. Les gens avaient peur. Ils ne savaient pas ce qui était en train de se passer, ils ne pouvaient rien voir. Ils étaient poussés les uns contre les autres, puis contre la scène", décrit-il.

Eden Galindo appréhende également sa réaction, le 10 mai, face au box des accusés dont fera partie Salah Abdeslam, seul survivant du commando. Ce dernier a récemment présenté ses excuses aux familles des victimes lors du procès.

"Je sais qu'il faut pardonner, que c'est la bonne chose à faire. Mais je n'y suis pas encore arrivé. C'est un long chemin et j'espère y parvenir un jour. Mais aujourd'hui je ressens toujours tellement de haine contre eux", déclare-t-il.

"Le rock'n'roll guérit les âmes"

Le soir des attaques, le 13 novembre 2015, trois terroristes font irruption dans la salle de concert puis, ouvrent le feu sur le public. Sur scène, Eden Galindo était parvenu à se réfugier dans les vestiaires avant de s'enfuir avec les autres membres du groupe par la sortie des artistes.

Depuis le drame, Eden Galindo a entamé sa lente reconstruction. Le musicien a rencontré sa compagne avec qui il a eu des jumelles âgées de 3 ans. Il a également quitté les Eagles of Death Metal mais continue néanmoins à jouer de la guitare car "la musique, c'est l'amour. Le rock'n'roll guérit les âmes", affirme-t-il dans le JDD.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "On ne peut pas pardonner cette boucherie": Thierry, rescapé du Bataclan, réagit aux excuses de Salah Abdeslam

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles