Eddy Mitchell tacle le cinéma tricolore : "Vous avez vu la gueule de la production des films français ?"

Ce jeudi, Eddy Mitchell est de retour à la télévision dans la mini-série L'agent immobilier, diffusée sur Arte. Il y campe un père indigne, véritable fardeau pour son fils, incarné par Mathieu Amalric. Disparu du petit écran depuis une apparition dans un prime de Scènes en ménages en 2015, l'éternel complice de Johnny Hallyday et Jacques Dutronc au sein des Vieilles Canailles a expliqué à Télé-Loisirs les raisons d'une si longue absence : "La plupart des scénarios que l’on me propose pour la télévision, comme au cinéma d’ailleurs, sont vraiment débiles. C’est pour ça que je tourne très peu. Pour une fois que l'on me propose un truc qui m'intéresse, forcément je fonce." Et l'ensemble de la production audiovisuelle tricolore ne semble pas trouver grâce aux yeux de Monsieur Eddy. Dans un entretien qu'il a accordé à nos confrères du Figaro, l'ancien animateur de l'émission La dernière séance s'en prend violemment au cinéma hexagonal : "Franchement, vous avez vu la gueule de la production des films français? Je n’y ai pas ma place et surtout je n’en veux pas. C’est catastrophique."

Pas de retour aux Fourneaux

Côté cinéma, la dernière fois qu'on a vu Eddy Mitchell sur un grand écran, c'était à l'occasion de la sortie de la comédie Les Vieux Fourneaux, en 2018, avec Pierre Richard, Roland Giraud et Alice Pol. Le film a remporté un joli succès en salle (plus de 930.000 entrées), ce qui a donné l'envie à ses producteurs d'envisager une suite. Mais ce sera sans le rockeur, pas du tout convaincu

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Déconfinement : combien d'écoles vont (vraiment) rouvrir dès la semaine prochaine ?
La carte des tests enfin révélée : "La France est prête pour tester massivement" assure Olivier Véran
Déconfinement : les personnes âgées et vulnérables vivement encouragées à limiter leurs déplacements et contacts (VIDEO)
Juliette Binoche : sa théorie sur les vaccins choque les internautes
Léa Salamé pas surprise par l'arrêt d'On n'est pas couché : "Je sais que Laurent Ruquier en avait un peu marre..."