Eddy Mitchell rend hommage à Johnny Hallyday dans un nouveau single, "Un petit peu d'amour"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Eddy Mitchell aux César, le 2 mars 2018. - Philippe Lopez - AFP
Eddy Mitchell aux César, le 2 mars 2018. - Philippe Lopez - AFP

Quatre ans après la mort de Johnny Hallyday, Eddy Mitchell rend hommage à son ami. Dans un nouveau single intitulé Un petit peu d'amour, dévoilé ce vendredi, il s'adresse au Taulier et chante ses regrets. Dans un texte mélancolique en forme de lettre au chanteur disparu, emporté par un cancer en 2017 à l'âge de 74 ans, il lui reproche notamment le rythme de vie trop intense qu'il a suivi jusqu'à la fin.

"Mais t’as brûlé toute ta vie en petits matins, en blanches nuits. Trop tard pour regretter le passé", chante-t-il notamment, qualifiant Johnny Hallyday de "demi-frère".

"Il est parti très tôt. Il aurait pu vivre plus longtemps s’il s’était ménagé un petit peu", estime Eddy Mitchell dans les colonnes du Parisien ce jeudi. "Pendant les Vieilles Canailles (la tournée effectuée en trio avec Jacques Dutronc en 2017, ndlr) sur nos deux séries de concerts, il était en chimio l’après-midi et il chantait le soir avec nous."

https://www.youtube.com/embed/j2rPhEXUh7c?rel=0

"Je lui fais des reproches"

Ce morceau, annonciateur d'un nouvel album intitulé Country Rock attendu le 19 novembre, est un "coup de semonce, pas méchant": "Je lui fais des reproches. Je regrette qu’il ait un peu bousillé sa vie, qu’il n’ait pas écouté des proches tels que moi pour se calmer."

Les deux chanteurs se sont connus adolescents, au square de la Trinité, dans le IXe à Paris. Ambassadeurs d'un rock'n'roll à la française, ils ont suivi des trajectoires similaires et sont devenus "très très très très liés", comme il l'explique au quotidien: "Il faisait partie de ma vie, c’était la famille. Je suis parrain de Laura, il était parrain de Pamela, ma petite dernière", rappelle-t-il.

C'est la première fois qu'Eddy Mitchell évoque son amitié avec Johnny Hallyday dans une chanson. Le chanteur a plusieurs fois pris la parole pour désapprouver les différents hommages, à commencer par l'album symphonique posthume ("un truc d'outre-tombe"). Plus récemment, il s'en est pris à la statue inaugurée à Paris le 14 septembre à la mémoire du chanteur ("une catastrophe") ainsi qu'au concert hommage organisé le même jour à l'Accor Arena ("J’ai regardé à la télé et zappé").

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles