Eddy Mitchell se livre sur sa participation à une réunion du Ku Klux Klan

·1 min de lecture

C’est avec tendresse qu’Eddy Mitchell a accepté de collaborer avec son premier fils Eddy Moine, journaliste cinéma, en se livrant comme jamais dans Le Dictionnaire de ma vie, un ouvrage co-écrit avec ce dernier. La semaine dernière, pour faire la promotion du livre, Eddy Mitchell a accordé un entretien croisé dans Notre Temps avec son fils aîné. L’occasion pour le chanteur de 78 ans d’avouer qu’il a déjà participé à une réunion… du Ku Klux Klan.

Pourtant comme il l'assure au magazine, pas question d'évoquer la confrérie raciste dans leur maison familiale de Noisy-le-Sec : "Pour les valeurs, c'est clair : pas de racisme, pas de violence". Mais l'interprète de Sur la route de Memphis, pour expliquer la raison pour laquelle il a participé à cette réunion, a tenu à donner ses impressions sur les Etats-Unis.

"Le rêve américain, c'est fini. Je n'aime plus vraiment leur musique ni leur cinéma. Quant à la politique, ils ont eu ces dernières années le top du pire ! Quand j'enregistrais mes disques, à Nashville, dans le Tennessee, un des guitaristes blancs a quitté la salle lorsque le choeur de l'église composée de Noirs qui devait chanter avec nous est arrivé", a-t-il confié.

Son fils non plus ne garde pas un bon souvenir du pays de l'oncle Sam, comme il l'a expliqué à nos confrères : "La première fois que je suis allé aux États-Unis avec mon père, je l'ai accompagné à une convention d'armes. Je l'attendais quand je me suis retrouvé avec un fusil pointé dans le dos. Un type s'amusait. J'en (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Line Renaud sur la mort d'Annie Cordy : "le virus l'a empêchée d'avoir un enterrement digne de ce nom"
Mort du prince Philip : ses dernières recommandations émouvantes à son fils Charles
DIRECT - Mort du prince Philip à 99 ans : Obsèques, hommages... tout ce qu'il faut savoir sur le décès du mari d'Elizabeth II
Bénabar fait de rares confidences sur ses enfants : "Il faut qu'ils tiennent bon"
Mort du prince Philip : Harry retourne au Royaume-Uni pour les obsèques… sans Meghan