Selon une étude, écouter les bruits de la nature permettrait de réduire le stress

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Yosemite National Park is in California’s Sierra Nevada mountains. It’s famed for its giant, ancient sequoia trees, and for Tunnel View, the iconic vista of towering Bridalveil Fall and the granite cliffs of El Capitan and Half Dome.

Les bruits entendus dans les parcs nationaux américains réduisent la douleur, diminuent le stress et améliorent l'humeur, selon une équipe de chercheurs.

Le chant des oiseaux, le bruit de l'eau, le vent dans les feuilles, autant de sons de la nature au pouvoir apaisant. Selon une nouvelle étude, les bruits de la nature influencent la santé humaine. Pour en savoir plus, des experts nord-américains ont enquêté sur des enregistrements sonores de 251 sites dans 66 parcs nationaux des États-Unis, comme le rapporte le Daily Mail.

Grâce à ces observations, les scientifiques ont constaté que l'eau ruisselante améliorait les émotions positives tandis que les sons des oiseaux réduisaient les sentiments de stress. L'eau était le plus efficace pour améliorer les émotions positives, ce qui peut être lié au rôle essentiel de l'eau pour la survie ou à la capacité des sons de l'eau à masquer d'autres bruits indésirables. L'équipe a découvert que les gens ressentaient une diminution de la douleur, un stress moindre, une humeur améliorée et des performances cognitives améliorées. Les conclusions de cette étude ont été publiées dans les actes de la National Academy of Sciences.

Vidéo - Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’anxiété et la dépression augmentent en France

Se connecter à la nature

Selon l’équipe, les parcs nationaux ont certains des paysages sonores les plus intacts et peuvent renforcer la santé publique mais ils doivent être protégés du bruit intrusif des zones urbaines environnantes. "Les sites de parcs à proximité des zones urbaines avec des niveaux de fréquentation plus élevés représentent des objectifs importants pour la conservation du paysage sonore afin de renforcer la santé des visiteurs", a déclaré Kurt Fristrup, co-auteur de l'étude et scientifique bioacoustique au National Park Service. Avant d’ajouter : "Les interventions de santé fondées sur la nature sont de plus en plus courantes dans les parcs et l'intégration d'une prise en compte explicite de l'environnement acoustique est une opportunité d'améliorer les résultats en matière de santé pour les populations. Les sons de la nature ont depuis longtemps généré de puissantes réactions chez les êtres humains - comme l'inspiration de la symphonie pastorale de Beethoven".

"À bien des égards, la pandémie de Covid-19 a souligné l'importance de la nature pour la santé humaine. Alors que le trafic a diminué pendant la quarantaine, de nombreuses personnes se sont connectées aux paysages sonores d'une toute nouvelle manière - remarquant les sons relaxants des oiseaux chantant juste à l'extérieur de leur fenêtre. Comme il est remarquable que ces sons soient également bons pour notre santé", a détaillé Rachel Buxton, l'une des principales auteurs et chercheuse postdoctorale au département de biologie de Carleton.

Ce contenu peut également vous intéresser :