·5 min de lecture

L’hiver approche, et avec lui la traditionnelle mise en route de vos radiateurs. Le chauffage est le poste de dépense énergétique le plus gourmand des foyers. La preuve avec la dernière étude d’Effy, spécialiste en rénovation énergétique, qui montre que les Français ont dépensé 1684 euros en moyenne en 2020 pour se chauffer. Mais il existe des solutions pour réduire votre facture de chauffage, on vous explique lesquelles.

Un logement bien isolé, c’est moins de gaspillage de chaleur

Et même si c’est quelque chose qui vous semble évident, assurez-vous quand même que votre logement est bien isolé partout : murs, toiture et combles, ouvertures, planchers… Les déperditions de chaleur se produisent à tous ces endroits-là, avec notamment 30% de perte par les combles, 20% par les murs et 15% par les fenêtres.

Nos conseils : préférez le double vitrage au simple vitrage pour l’ensemble de vos fenêtres, disposez de la laine de verre ou de roche au niveau des combles, gardez les volets fermés lorsque vous êtes absent afin de préserver la chaleur dans les pièces, isolez les murs situés derrière vos radiateurs grâce à des plaques métalliques isolantes, etc.

VIDÉO - "Vous payez votre énergie de plus en plus cher ? Cette solution peut vous faire économiser jusqu’à 150 euros par an"

Gérez les températures de votre intérieur

Une bonne gestion des températures de vos pièces, c’est plus d’économies, mais aussi plus de confort ! La règle d’or, c’est d’ajuster les températures en fonction de l’usage des pièces, mais surtout en fonction de vos temps de présence. Selon l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), la température idéale pour chaque pièce est de 19 degrés.

Mais, bien sûr, il est inutile de surchauffer en continu vos pièces lors que vous êtes absent. Vous pouvez ainsi équiper vos radiateurs de thermostats connectés ou de programmateurs qui vous permettront de lancer le chauffage un peu avant votre retour, ou de couper un équipement une fois la température de la pièce atteinte afin de limiter sa consommation.

Enfin, aérez régulièrement votre logement. Une aération régulière des pièces, c’est moins d’humidité et donc un temps de chauffe plus rapide.

Bien entretenir vos équipements de chauffage, c’est important

Des équipements (chaudière, radiateurs, pompe à chaleur…) bien entretenus restituent la chaleur de façon plus optimale dans votre logement. Et en plus de sécuriser vos appareils de chauffe et de prolonger leur durée de vie, un bon entretien vous assure aussi de belles économies. Faisons un petit tour du propriétaire :

  • Sachez d’abord que l’entretien de votre chaudière à gaz, au fioul ou au bois (dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts) est obligatoire. Cet entretien doit être réalisé par un professionnel agréé au moins 1 fois par an. En revanche, l’entretien des chaudières électriques n’est pas obligatoire, même s’il est bien sûr recommandé.

  • L’entretien de votre pompe à chaleur (si elle contient plus de 2 kg de fluide frigorifique) est aussi obligatoire et doit être réalisé au minimum une fois par an par un professionnel agréé.

  • Pensez à purger vos radiateurs à eau une à plusieurs fois dans l’année, notamment avant la période de chauffe hivernale. Il s’agit en fait d’évacuer les bulles d’air à l’intérieur du radiateur qui l’empêchent de fonctionner correctement.

  • Enfin, dépoussiérez vos radiateurs électriques tous les 6 mois afin de conserver l’efficacité de la chauffe.

Choisir les appareils de chauffage les plus économiques

Si vous faites construire ou rénovez votre logement, pensez-y. Certains moyens de chauffage sont plus économiques que d’autres. C’est le cas par exemple des poêles à bois ou à granulés. Avec des prix de l’énergie qui s’envolent continuellement, le bois reste une valeur sûre. Il est le combustible le moins cher du marché (4 à 5 moins cher que le gaz ou l’électricité).

Idem au moment de choisir votre chaudière : toutes les chaudières n’ont pas les mêmes performances. Aujourd’hui, sur le marché, ce sont les chaudières à gaz pulsatoires et à condensation qui consomment le moins. Pour le vérifier, consultez l’étiquette énergétique de votre chaudière : les chaudières classées A étant les plus économiques et les chaudières classées G les moins économiques.

Et si vous voulez remplacer votre chaudière, pensez à la pompe à chaleur qui fonctionne à l’énergie non polluante et qui permet de diviser sa facture de gaz par deux !

Le prix de votre énergie est tout aussi essentiel

Réduire votre consommation d’énergie est un premier pas pour faire des économies sur vos factures d’hiver. Mais il ne suffit pas toujours. Pour économiser encore plus, il est aussi recommandé de faire jouer la concurrence. Le marché de l’énergie compte aujourd’hui une quarantaine de fournisseurs qui proposent tous des offres et tarifications différentes.

Souscrire l’offre d’électricité ou de gaz la moins chère vous permettra d’économiser sur votre facture finale. C’est facile et sans frais, vous pouvez changer de fournisseur quand vous le souhaitez, sans coupure, ni changement de compteur, ni intervention technique (si vous restez dans le même logement).

Et comme il n’est pas toujours simple de comprendre toutes les offres du marché et de savoir laquelle choisir, notre dernier conseil est d’utiliser un comparateur d'énergie qui, comme son nom l’indique, va comparer pour vous les différentes offres des fournisseurs en fonction de votre consommation et vous proposer les plus intéressantes.