«Ecologique, bon pour la santé»: la France lance un plan vélo

La Première ministre française Elisabeth Borne a annoncé mardi le lancement d'un nouveau plan destiné à faire de la France une "nation du vélo", qui sera abondé pour 2023 de 250 millions d'euros. Le vélo est un moyen de transport "accessible, écologique et bon pour la santé", un "atout pour développer la pratique sportive" et "pour notre économie", a fait valoir la cheffe du gouvernement au siège du gouvernement. Mme Borne avait lancé il y a quatre ans, en tant que ministre des Transports, un premier plan vélo doté de 350 millions d'euros sur 7 ans (2018-2025), auxquels se sont ajoutés 150 millions du plan de relance décidé après la pandémie de Covid-19. Il a rencontré "un vrai succès", s'est félicitée Mme Borne, accompagnée de plusieurs ministres, dont Clément Beaune (Transports) et Christophe Béchu (Transition écologique), arrivés pour l'occasion à vélo. Les crédits du premier plan "ont été dépensés en seulement quatre ans", a souligné M. Béchu. 13 000 km de véloroute Boudé par le