Ecologie : le sommet international sur le climat est un double test pour Joe Biden

·1 min de lecture

Le président des Etats-Unis accueillera en visioconférence demain et après-demain sa première rencontre internationale multilatérale de haut niveau. Il tient ici sa promesse de campagne selon laquelle la question climatique ferait partie des quatre priorités de son premier mandat et qu'il réunirait autour de lui, avant ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche, les chefs d'Etats les plus pollueurs du monde ainsi que les dirigeants des pays qui en souffrent le plus.  

Lire aussi - Climat : le retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris est-il vraiment une bonne nouvelle?

Les présidents russe et chinois ont annoncé leur participation ainsi que le premier ministre indien, les chefs de l'Union européenne, la chancelière Merkel et le président Macron et les dirigeants des monarchies pétrolières et gazières du Golfe. Parmi les 40 chefs d'Etats invités, on retrouve la plupart des dirigeants des nations responsables de 80% des émissions de gaz à effet de serre. Joe Biden a demandé à chacun de ses hôtes d'annoncer publiquement de nouvelles ambitions de réduction de pollution ainsi que des gestes concrets qui illustrent cet objectif. Lui-même devrait annoncer, selon l'agence Associated Press, une réduction de 50% des émissions américaines par rapport à 2005 dès l'horizon 2030, ce qui est nettement supérieur à la réduction de 28% pour 2025 promise par Barack Obama à la COP21 de 2015 à Paris. 

Un enjeu à la fois à domicile et en politique étrangère

Ce sommet est un double test pour Joe ...


Lire la suite sur LeJDD