Ecologie radicale : Gabriel Attal pointe du doigt l'irresponsabilité d'une partie de la gauche

Au micro de Sonia Mabrouk, le ministre des Comptes publics, s'est exprimé au sujet des nouvelles manifestations de colère des mouvements écologistes. Action dans les musées sur les œuvres d'art, manifestation à Sainte-Soline contre les "méga-bassines", les militants écologistes ont radicalisé leurs modes d'actions. Pour Gabriel Attal, des responsables politiques, à l'instar de ceux de la France Insoumise ou EELV, excusent "des violences".

"Une députée des Verts a expliqué que son écharpe de députée était une forme de totem d'immunité qui permettait de faire à peu près n'importe quoi, de rentrer sur une propriété privée. On ne peut pas accepter que ce type de discours soit tenu", détaille le ministre.

Plus d'informations à suivre... 


Retrouvez cet article sur Europe1