Echecs: sacré champion du monde, Vachier-Lagrave se fixe un nouvel objectif ambitieux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Magnus Carlsen
    Magnus Carlsen
    Joueur d'échecs norvégien
Maxime Vachier-Lagrave champion du monde 2021 de blitz - Icon Sport
Maxime Vachier-Lagrave champion du monde 2021 de blitz - Icon Sport

Champion du monde! Le grand maître français Maxime Vachier-Lagrave a remporté le titre de champion du monde de blitz à l’issue de la compétition disputée en parties ultra-rapides mercredi et jeudi à Varsovie. Vainqueur notamment de son duel face au numéro un mondial Magnus Carlsen, le Français s'offre un "max de confiance" pour viser le sommet en 2022. Un autre joueur tricolore, Alireza Firouzja a terminé troisième.

"Je suis très heureux, c'est un titre mondial, c'était un de mes grands objectifs de cette saison et ça me donne un max de confiance pour la prochaine étape, a estimé Maxime Vachier-Lagrave ce vendredi auprès de l’AFP.

Le nouveau champion du monde de blitz espère se qualifier pour le tournoi des Candidats, qui ouvrira peut-être la porte vers le titre suprême de champion du monde en parties longues, détenu par le quintuple champion norvégien Magnus Carlsen.

"Je dois d'abord me qualifier pour les candidats lors des grands prix Fide (entre février et avril à Berlin et Belgrade, ndlr) et ensuite gagner les candidats", compétition entre les meilleurs jours du monde pour avoir le privilège d'affronter ensuite le champion, a expliqué le joueur français joint par téléphone à Varsovie.

Vachier-Lagrave: "Un peu de réussite"

A 31 ans, MVL, comme il est surnommé, avait fini deuxième du dernier tournoi des Candidats, laissant la victoire au Russe Ian Nepomniachtchi qui s'était ensuite incliné contre Magnus Carlsen en décembre.

Revenant sur son titre en blitz, et notamment sur son époustouflante deuxième journée, MVL, explique qu'il savait jeudi matin qu'il lui fallait "une très bonne journée et un peu de réussite", alors qu'il n'était classé qu'autour de la 20e place à l'issue du premier jour.

"Sur la première partie de la journée, j'ai une position inférieure, mais mon adversaire a perdu par manque de temps", explique-t-il.

Un tournoi perturbé par le Covid-19

Interrogé sur la gestion sanitaire de la compétition, le champion français pense que la Fédération internationale d'échecs (Fide) "va devoir se pencher sérieusement sur la question, avec un protocole à l'image de ce qui se fait dans les autres sports".

Sur la photo de remise du prix jeudi, MVL est par exemple le seul à porter un masque, alors que le Covid-19 s'était invité dans la compétition qui réunissait des centaines de participants.

Le grand maître américain Hikaru Nakamura par exemple, s'est révélé positif lors du tournoi. "Je ne me sentais pas bien (...) je me suis fait tester. J'étais négatif et j'ai joué. J'ai eu besoin d'un autre test pour prendre l'avion le lendemain. Il était positif, je n'ai pas pu finir le tournoi et je me fais du souci pour mes adversaires", a-t-il tweeté jeudi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles