Ebola : Le virus peut probablement se réveiller chez un survivant après des années

·1 min de lecture

VIRUS - Les auteurs d’une étude avancent que le virus était resté présent dans l’organisme de patients infectés des années plus tôt

Le virus Ebola pourrait se réveiller chez un survivant d’une précédente épidémie et resurgir quelques années plus tard, selon une étude publiée ce mercredi dans la revue Nature, après l’examen de virus prélevés chez des malades cette année en Guinée.

« Nous montrons clairement que, même après près de cinq ans (…), de nouvelles épidémies pourraient provenir d’une transmission par des humains infectés lors d’une précédente épidémie », met en avant cette étude.

Peu de mutations du virus

Les auteurs font cette hypothèse à partir de l’analyse de virus prélevés chez douze patients infectés lors de la dernière épidémie en date, cette année en Guinée. Celle-ci, qui s’est achevée en juin, a fait six morts, un chiffre peu élevé au regard de cette maladie relativement peu contagieuse mais particulièrement mortelle pour les personnes infectées. Par contraste, une autre pidémie avait été bien plus meurtrière quelques années plus tôt : la pire de l’histoire du virus, elle avait tué plus de 11.000 personnes entre 2013 et 2016 en Guinée et dans les pays voisins.

Or, en cinq ans, le virus a très peu changé. C’est la conclusion obtenue par les chercheurs de trois laboratoires – deux en Guinée, un au Sénégal – qui ont séquencé les virus à l’origine de (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Côte d'Ivoire: La campagne de vaccination contre Ebola a démarré
Coronavirus aux Etats-Unis : Des gorilles du zoo d'Atlanta positifs
Coronavirus : Les zoonoses ne seraient pas (forcément) une conséquence de la déforestation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles