Ebola : quatre questions sur la propagation du virus en Afrique centrale

franceinfo
Dix mois après s'être déclarée en République démocratique du Congo, l'épidémie d'Ebola a gagné l'Ouganda. Pour le moment, elle a tué plus de 1 300 personnes.

L'épidémie d'Ebola n'est plus limitée à la République démocratique du Congo, où elle s'est déclarée il y a une dizaine de mois. Elle a franchi la frontière et a gagné l'Ouganda voisin. Vendredi 14 juin, à Genève, le directeur de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a cherché à rassurer en estimant que "l'épidémie actuelle d'Ebola ne constitue pas une (...) menace pour la santé mondiale". Mais l'épidémie de 2014 au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone reste dans tous les esprits. Elle avait alors fait plus de 11 300 morts.

Depuis le début de l'épidémie qui a frappé la RDC, en août 2018, "plus de 2 000 personnes ont contracté le virus Ebola et 1346 sont décédées", selon un communiqué du ministère de la Santé congolais. Des chiffres qui font de cette dixième épidémie sur le sol congolais la deuxième plus grave dans l'histoire de la maladie. En Ouganda, deux premières victimes ont été déclarées cette semaine, laissant craindre une propagation. Franceinfo fait le point.

1Comment l'épidémie a-t-elle débuté ?

L'épidémie a été déclarée pour la première fois le 1er août 2018 en RDC, dans la province du Nord-Kivu (nord-est) et marginalement en Ituri voisine, rappelle Jeune Afrique. L’épicentre s’est ensuite déplacé de Mangina, en zone rurale, à la ville de Beni, puis à Butembo-Katwa, dans une région où les populations se déplacent beaucoup. Le virus s'est ensuite propagé. En mars 2019, près de 900 cas ont été (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi