Ebola: l'Ouganda se prépare en cas de propagation du virus

Ebola: l'Ouganda se prépare en cas de propagation du virus

L'Ouganda et la RDC renforcement leur coopération en matière de lutte contre l'épidémie d'Ebola qui continue sa propagation à Beni et dans ses environs, avec plus de 450 cas à ce jour dont 268 décès.

« Nous n'avons pas attendu qu'Ebola soit déclaré chez nous pour nous organiser car nous sommes inquiets », explique Jane Aceng, la ministre ougandaise de la Santé. Et pour cause, son pays partage quinze points d'entrée avec la RDC. Les jours de marché les mardis et jeudis, plus de 20 000 personnes font la navette entre les deux pays.

L'Ouganda considère que cinq de ses districts proches des épicentres côté congolais sont « à haut risque ». C'est là que les efforts ont été concentrés.

« Toutes les personnes qui passent la frontière se font dépister. Nous avons aussi installé des lieux d'isolement et chaque jour nos équipes sont sur le terrain pour repérer d'éventuels cas suspects, y compris avec du porte-à-porte. En plus du personnel de santé, nous avons aussi formé des villageois à la surveillance. Car ils sont les premiers points de contact. Ils savent à tout moment qui a de la fièvre et qui se trouve à quel endroit. »

Des prélèvements sont effectués sur les cas suspects. Quinze à vingt échantillons sont analysés chaque jour en moyenne. Tous négatifs pour le moment. Dans la capitale Kampala, on se prépare aussi. Trois centres d'isolement sont déjà prêts y compris à l'aéroport. Et la vaccination a déjà débuté dans le pays : « Plus de 3 000 personnels de santé ont déjà été vaccinés, car nous sommes inquiets. Et je tiens à remercier les équipes qui sont venues de RDC pour nous aider à former notre personnel à la vaccination. »

L'Ouganda a également commandé des traitements, en cas de contamination. Ils sont en cours d'acheminement. L'Ouganda a déjà connu une épidémie d'Ebola en 2000-2001. En cinq mois, 224 personnes étaient décédées sur 425 personnes contaminées.

Ebola et élections en RDC

Un nouveau foyer d'Ebola a été découvert en RDC, à 100 kilomètres au nord de Beni dans la zone de santé de Komanda, où 4 personnes sont déjà décédées selon le ministère de la Santé. Tous avaient été en contact avec un malade décédé à Beni la semaine dernière, selon les autorités. L'épidémie n'est donc toujours pas sous contrôle. « C'est une riposte complexe », reconnaît Oly Illunga, le ministre congolais de la Santé qui se félicite tout de même d'avoir considérablement réduit l'ampleur de cette épidémie grâce à la vaccination de près de 40 000 personnes. Et à ceux qui s'inquiètent de cette situation à moins de 3 semaines de la présidentielle, le ministre répond qu'il travaille main dans la main avec la commission électorale afin qu' « Ebola ne soit pas un obstacle à l'organisation des élections ».