L’eau du robinet que vous buvez a été consommée par dix personnes avant vous

Person at a tap, filling a glass of water. (Catherine Falls Commercial via Getty Images)

Si vous avez tendance à boire de l’eau du robinet, connaissez-vous avec exactitude son parcours ? Selon les conclusions d’une recherche, cette eau aurait été consommée par dix personnes avant vous.

Si certains mettent une croix d’honneur à ne boire uniquement de l’eau minérale en bouteille, d’autres préfèrent se contenter de celle du robinet. Une habitude qui présente de nombreux avantages, notamment financiers, mais qui pourrait en rebuter plus d’un. Et pour cause : selon une recherche, dont les conclusions ont été relayées par le Daily mail, l’eau que vous buvez aurait déjà été bue par 10 personnes avant vous, au grand maximum.

Concrètement, une fois que l’eau est débarrassée du corps par les urines, elle peut traverser deux cycles différents avant de s'écouler du robinet : le cycle urbain et le cycle naturel. Dans le premier cas, elle est d’abord traitée dans une usine avant d’être renvoyée à votre domicile. Une fois l'eau consommée du robinet, elle s'écoule dans une canalisation d'eaux usées qui mène à la station d'épuration de la région où elle est soit purifiée pour l'usage humain, soit rejetée dans l'environnement.

Dans le deuxième cas, l'eau déversée va probablement s'écouler vers un plan d'eau qui va, par la suite, alimenter une usine d'eau potable où le cycle de l'eau urbain va recommencer. Et dans le cas où l’eau ne prend pas ce chemin, elle peut se diriger vers l'océan. Elle va ensuite s'évaporer pour former des nuages ​​dans le ciel, puis lors de la condensation, cette eau va retomber sur Terre sous forme de pluie.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "J’estime que l’eau du robinet n’est pas à promouvoir. Personnellement, je ne la consomme pas"

Un processus de recirculation sans fin

Ces précipitations peuvent se retrouver à nouveau dans le cycle de l'eau urbain, s'écouler dans les rivières et les lacs ou bien encore pénétrer dans les sources d'eau souterraine. Le processus recommence alors à zéro.

Pour rappel, c’est au début de l'âge du bronze, qui a commencé vers 3200 av. J.-C., que les humains ont commencé à réutiliser les eaux usées pour l'irrigation et l'aquaculture, une pratique courante chez les anciennes civilisations vivant en Chine, en Égypte et en Mésopotamie. Aujourd’hui, le monde utilise des moyens plus sophistiqués pour transformer les eaux usées en eau potable.

Cela comprend "les membranes de microfiltration, d'ultrafiltration et d'osmose inverse, l'utilisation de l'ozone couplée à une filtration biologique, une désinfection UV basse, moyenne et haute énergie ou encore une oxydation avancée UV à haute énergie". Ces traitements peuvent éliminer à la fois la toxicité aiguë et la toxicité chronique.

VIDÉO - Châteauroux : l'eau de la ville contaminée par une bactérie en pleine canicule