Eau rationnée, fleuve asséché : la sécheresse menace les cultures en Italie

Le plus grand fleuve d'Italie a soif. Le Pô, principal réservoir d’eau de la péninsule, a atteint son niveau le plus bas depuis 70 ans.

Conséquence, les cultures agricoles et la faune aquatique sont en danger. Les éleveurs et agriculteurs s'inquiètent.

Mauro Baldraghi vit dans la petite commune de Linarolo en Lombardie dans le nord-ouest de l’Italie. Le pêcheur peine à réaliser : "d'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais vu une telle chose. Jamais le niveau d'eau n'a été aussi bas."

Eau potable rationnée

Plusieurs villes du nord de l'Italie ont donc été forcées d'annoncer le rationnement de l'eau courante. Dans la région du Piémont, le maire de Baveno, Alessandro Monti, craint de devoir prendre de nouvelles mesures.

S'il ne pleut pas, je serai obligé de prendre de nouveaux arrêtés

"Nous avons été contraints de publier cet arrêté pour restreindre l'utilisation de l'eau. Elle est à présent réservée aux activités de cuisine et de lavage. Le remplissage de piscines et l'arrosage des plantes sont interdits. C'est une période difficile pour notre région. Nous espérons que la pluie revienne bientôt. S'il ne pleut pas, je serai obligé de prendre de nouveaux arrêtés."

Jeudi dernier, les images de terre craquelée ont fait la Une de la presse italienne.

D'après l’Observatoire du fleuve Pô, certaines zones n’ont pas reçu de précipitations depuis plus de 110 jours.

Coldiretti, la principale association agricole du pays est formelle, la sécheresse met en péril près d’un tiers de la production nationale et la moitié des élevages dans la vallée du Pô.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles