Eau minérale, eau de source... On peut déguster différentes eaux comme du vin !

·1 min de lecture

Vous êtes plutôt Vittel ou Evian ? Pas besoin d'être sommelier pour apprécier et parler du goût de l'eau. Est-il possible de la déguster comme du vin ? Pour en parler, Laurent Mariotte a invité Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde 1992 et auteur du livre primé Accords vins et mets (Ed. EPA) dans l'émission "La Table des bons vivants" ce samedi. 

Les différentes catégories d'eau

La plus ancienne est des eaux est l'eau minérale, la plus ancienne. Déjà, à l'époque grecque, romaine et égyptienne, c'était une eau qui avait des vertus mis en valeur. Aujourd'hui, il y a environ 80 sources d'eau minérale référencées en France. Beaucoup ont été reconnues à la fois d'utilité publique, mais aussi d'utilité médicale depuis à la fin du 14e siècle. L'eau minérale correspond aussi à un cahier des charges précis. Elle doit être stable dans sa composition et elle ne doit pas subir quelconque traitement chimique. La mise en bouteille doit avoir lieu sur place, directement à la source. En revanche, les eaux de sources ne sont pas stables en minéraux, contrairement aux eaux minérales.

Comment déguster l'eau ?

Selon Philippe Faure-Brac, on peut déguster les eaux parce qu'il y a des structures différentes. D'ailleurs, des extraits secs, les minéraux qui restent quand l'eau est évaporée sont différents et ont un impact sur la texture et surtout la longueur gustative. Par exemple, prenons trois eaux différentes : une Thonon (eau minérale naturelle), une Contrex et une Hépar. 

Quelle eau fa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles