Vapeur d'eau détectée autour d'une exoplanète : "Des projets majeurs vont voir le jour"

LExpress.fr
Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de la vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète située dans une zone dite "potentiellement habitable".

C'est une découverte pleine de promesses, modestement qualifiée par les chercheurs de "super intéressante". Dans une étude publiée mercredi 11 septembre dans la revue Nature Astronomy, des astronomes expliquent avoir détecté de la vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète située dans la fameuse "zone habitable" de son étoile. Cette planète, baptisée K2-18b et située à plus d'un million de milliards de kilomètres de la Terre, devient ainsi une "perle rare".  

LIRE AUSSI >> De l'eau découverte autour d'une exoplanète potentiellement habitable 

"Trouver de l'eau dans un monde potentiellement habitable, autre que la Terre, est incroyablement excitant [...] et cela nous rapproche de la réponse à la question fondamentale : la Terre est-elle unique ?", commente Angelos Tsiaras, de l'University College London, coauteur de l'étude. Mais en quoi cette découverte est-elle exceptionnelle, et que faut-il en déduire ? L'Express a posé quatre questions à Anthony Boccaletti, chercheur au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (LESIA) à l'Observatoire de Paris et spécialiste des exoplanètes, pour tout comprendre de cette exploration.  

Qu'est-ce que K2-18b ?  

C'est une exoplanète, c'est-à-dire une planète qui tourne autour d'une autre étoile que le soleil, et qui ne fait donc pas partie de notre système solaire. K2-18b a été découverte par la mission Kepler, par le satellite américain du même nom, en 2015. Lorsque ce satellite a fini sa mission, il n'était plus vraiment en forme, mais fonctionnait encore. La mission a donc été remise à jour, pour un programme scientifique appelé K2, et qui a détecté l'existence de vapeurs d'eau dans l'atmosphère de K2-18b. 

La particularité de cette planète est qu'elle est ce qu'on appelle une "super-Terre". On a pu mesurer sa taille et sa masse : cette dernière est de l'ordre de huit fois la masse de la Terre. K2-18b pourrait donc être un objet rocheux, plus grand et plus massif que la Terre... Mais cela ne reste qu'une s...Lire la suite sur L'Express.fr

Vapeur d'eau détectée autour d'une exoplanète : "Des projets majeurs vont voir le jour"

Une planète potentiellement "habitable" découverte dans un nouveau système solaire

Découverte d'une exoplanète couverte de rubis et saphirs

Découverte d'une nouvelle "super-terre" pas si loin de nous