"Easy Endo", l'application qui accompagne les femmes souffrant d'endométriose

·1 min de lecture

En France, une femme sur dix souffre d'endométriose. Mais en réalité, ce chiffre est sans doute plus élevé, se rapprochant d'une femme sur sept, en raison "de sous-diagnostics", explique sur Europe 1 le Dr Marie Ceccarelli, médecin généraliste. Invitée jeudi de Sans rendez-vous, elle est revenue sur cette maladie se manifestant notamment par des règles abondantes et de violentes douleurs.

Elle a également présenté l'application "Easy Endo", dont elle est co-créatrice. Cet outil disponible sur internet a pour but d'accompagner au quotidien les femmes concernées. Car entre la difficulté de se faire diagnostiquer et les conséquences de cette maladie sur la vie quotidienne et parfois professionnelle, les patientes sont souvent très isolées. 

>> LIRE AUSSI -Endométriose : "Avoir mal pendant ses règles, ce n'est pas normal"

Des informations précises sur la maladie 

Le but de l'application est d'aider les femmes concernées à mieux comprendre leurs maladies, avec des informations précises et vérifiées, là où internet peut parfois fournir des informations erronées. Parmi les six services proposés, Easy Endo propose ainsi un service "À savoir", qui "donne des informations médicales, et développé par un comité scientifique d'experts pluridisciplinaires", détaille Marie Ceccarelli. 

Au menu : des informations concrètes "sur la maladie ; les symptômes, les examens complémentaires, les traitements, sur comment préparer la consultation avec son spécialiste, comment préparer sa grosses...


Lire la suite sur Europe1