E484K, E484Q, L452R… ces trois mutations du coronavirus à traquer cet été

·1 min de lecture

Alpha, Beta, Gamma ou encore Delta. Les nouveaux noms attribués par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aux variants britannique, sud-africain, brésilien et indien du coronavirus n’auront pas fait long feu. Si la démarche avait pour but de s’affranchir des noms scientifiques compliqués à retenir et de ne plus stigmatiser les pays où ces souches ont été identifiées, ces noms ne devraient plus apparaître dans les prochains bilans épidémiologiques de Santé publique France. L’agence nationale de santé publique a en effet annoncé jeudi 10 juin l’arrêt de la surveillance de la circulation des variants en France pour se concentrer uniquement sur trois mutations, baptisées dans le jargon scientifique E484K, E484Q et L452R.

Et il ne s’agit pas seulement d’un effet de langage. Variant et mutation sont deux choses qu’il convient de différencier. “Les variants sont des souches virales sur lesquelles il y a plusieurs mutations”, avait expliqué, en janvier, à Capital, le docteur Jean-Daniel Lelièvre, infectiologue à l’Hôpital Henri-Mondor de Créteil. Comme le virus du Sars-CoV-2 mute en permanence, une souche peut alors porter une quinzaine de mutations. Ainsi, parler de double mutant comme on a pu le lire ou l’entendre au sujet du variant Delta qui a émergé en Inde n’a pas de sens pour l’infectiologue qui avait estimé dans une interview à Capital en avril que l’expression “double mutant” est “une invention des journalistes”.

Mais pourquoi abandonner la traque des variants alors que la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Droits TV : après l'attribution de lots à Amazon, Canal+ se retire
Tunisie, Egypte, Afrique du Sud… le Covid-19 s’emballe en Afrique !
Une auxiliaire de vie soupçonnée d'avoir dépouillé une octogénaire à Toulouse
Etats-Unis : à la demande du gouvernement Trump, Apple a saisi des données de parlementaires démocrates
Après l'adoption du Bitcoin par le Salvador, le FMI tire la sonnette d'alarme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles