Dystopie. Les macaques ont pris les clés de la ville de Lopburi en Thaïlande

·1 min de lecture

Autrefois vénérés par les habitants de cette ancienne capitale royale, les singes sont en passe de devenir leur pire cauchemar. Tandis que les touristes disparaissaient et avec eux leur principale source de nourriture, ils se sont en effet organisés en gangs rivaux, saccageant maisons et commerces.

Lopburi et les macaques, c’est une vieille histoire. Voilà des années en effet que l’ancienne capitale royale de Thaïlande dans le nord du pays attire des hordes de touristes autant pour ses vestiges architecturaux que pour ses colonies de singes. Mais ce que raconte The Times le 1er janvier, c’est une tout autre histoire.

À lire aussi: Vidéo. Thaïlande : faute de touristes, des singes envahissent les rues de Lopburi

À la faveur de la pandémie de Covid-19, de la fermeture des frontières et de la disparition des touristes, les macaques, habituellement nourris par les visiteurs dans le temple du XIIIe siècle de Phra Prang Sam Yod, “ont commencé à se déchaîner et ont formé des gangs rivaux en vue de contrôler des territoires”.

Frondes et pistolets à air comprimé

Sur place, raconte Philip Sherwell, le journaliste du quotidien britannique, les habitants sont désormais armés de frondes ou de pistolets à air comprimé pour effrayer “les singes en maraude qui ont pris le contrôle des rues, saccagent les maisons, les magasins et les véhicules à la recherche de nourriture”. Considérés traditionnellement comme des descendants de Hanuman, le roi des singes, la plupart se refusent néanmoins à s’en débarrasser, note le Times.

Et pendant longtemps, ils leur ont même été très reconnaissants. Car les macaques à longue queue ont permis à Lopburi, bourgade située à 150 km au nord de Bangkok, de se faire un nom et d’attirer des foules de touristes.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles