Dystopie. À Singapour, Xavier le robot a commencé à faire la police

·1 min de lecture

Une nouvelle étape dans la surveillance ? Pendant quelques semaines, des robots dotés de caméras à 360 degrés ont patrouillé dans les rues de Singapour et interpellé des passants, cyclistes ou vendeurs en faute. Un projet pilote que certains voient comme annonciateur de nouvelles atteintes aux libertés individuelles.

“Est-ce que vous fumez dans une zone interdite ? Vous vous rassemblez à plus de cinq ? Méfiez-vous de Xavier, qui est à l’affût de ces ‘comportements sociaux indésirables’”, mettait en garde début septembre la chaîne de télévision singapourienne Channel News Asia (CNA) sur son site Internet. Xavier ? Un robot-policier – en réalité deux robots-policiers – qui a sillonné les rues de la cité-État, au cours d’un projet pilote de trois semaines, “en vue de détecter ces infractions mais aussi les vendeurs à la sauvette, les vélos mal garés, les trottinettes ou motos sur les trottoirs”.

Juchés sur quatre roues et se déplaçant à 5 km/h, ce robot est doté de caméras à 360 degrés et “est capable de voir dans l’obscurité”, précise The Straits Times. “En une poignée de secondes, les images sont transmises à un centre de commandement et de contrôle, introduites dans un système d’analyse vidéo programmé pour reconnaître la posture d’un homme, les contours d’une cigarette dans sa bouche et d’autres signes visuels.” Et alors Xavier, d’une voix synthétique, s’adresse au contrevenant : “Merci de ne pas fumer dans un espace interdit tel que les passages couverts.” Des policiers visionnant les images peuvent également s’adresser directement aux fautifs par l’intermédiaire du robot, ajoute CNA. Pour l’heure, Xavier ne délivre aucune amende.

“Paradis de l’autoritarisme consumériste”

En mai 2020, Singapour avait déjà expérimenté un “chien robot” ayant pour mission de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles