Dyspraxie : quels sont les symptômes et comment la détecter ?

Pexels/Natalie

La dyspraxie rend difficile pour les enfants et adultes qui en sont affectés l’exécution de tâches demandant une habileté motrice. Elle entraîne aussi des problèmes de coordination qui handicapent la personne atteinte dans sa vie quotidienne. Reconnaître les symptômes de la dyspraxie chez l’enfant permet une prise en charge précoce. Ainsi, l’ergothérapie peut aider les enfants souffrant de dyspraxie à apprendre à surmonter leurs difficultés.

La dyspraxie est une pathologie chronique qui survient dans l’enfance et qui provoque des troubles au niveau de la motricité (c’est-à-dire des mouvements) et de la coordination. Certains symptômes de la dyspraxie se manifestent dès le plus jeune âge — et peuvent être confondus avec de la maladresse ou la conséquence d’un trouble visuel, par exemple — tandis que d’autres signes n’apparaissent que plus tard au cours de l’enfance.

Fabrice Pastor, neuropsychologue, indique dans son article Dyspraxie : Caractéristiques et Profil de l’enfant Dyspraxique sur le site de l’IRLES, que cette maladie toucherait 6 % des enfants de 3 à 5 ans. Il précise également que, dans la dernière édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) de l’American Psychiatric Association, la dyspraxie est désormais qualifiée de « trouble développemental de la coordination » (TDC) et est classé comme un trouble moteur appartenant à la catégorie des troubles du développement neurologique. Auparavant, la dyspraxie était considérée comme un trouble de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite