Dyslexie : trouble de l'apprentissage ou cerveau en mode explorateur ?

La science n'est pas neutre. Commencer par là, c'est rappeler que ce que nous appelons communément des faits scientifiques sont toujours dépendants d'un certain socle théorique qui n'est généralement pas sans parti pris. C'est notamment le cas dans le domaine de la santé et dans la frontière plus ou moins poreuse qui sépare le normal du pathologique. Au cours de cet article, nous allons voir qu'en changeant de cadre théorique, nous pouvons avoir une vision radicalement différente de ce que notre société considère actuellement comme un trouble de l'apprentissage.

Une vision réductrice de la dyslexie

Jusqu'à présent, la recherche s'est uniquement focalisée sur les difficultés lexicales des personnes dyslexiques. Pourtant, plusieurs observations suggèrent que les personnes dyslexiques auraient des capacités supérieures à la moyenne dans certaines tâches non verbales. La question qui se pose alors est la suivante : la dyslexie est-elle uniquement un trouble ou peut-elle être considérée autrement ? C'est ce que se demandent les auteurs de l'article paru dans Frontiers in Psychology. Pour répondre à leurs interrogations, ils vont analyser à nouveau la littérature sur la dyslexie sous la lentille d'un autre cadre théorique que celui qui considère la dyslexie en rapport à une norme d'apprentissage : celui de la recherche cognitive en s'armant de la théorie du compromis « exploitation – exploration » et de la théorie évolutive de la cognition complémentaire.

En quelques mots, la théorie du compromis exploitation – exploration considère qu'à tous les niveaux (individuels et collectifs) et dans tous les espaces (physiques et mentales) nous faisons sans cesse face à un dilemme entre exploiter des ressources ou explorer l'environnement pour chercher de nouvelles opportunités. Considérons l'exemple archétypal des ressources alimentaires : je dois individuellement ou collectivement exploiter les ressources qui se trouvent dans mon environnement pour survivre et pour cela je dois...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles